* ... Modération de tous les commentaires avant publication sur le blog... *


lundi 28 juin 2021

L'obsolescence de l'homme de Günther Anders

 


 « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

© L'obsolescence de l'homme de Günther Anders

 

samedi 20 février 2021

La reboucle : Achetez, vivez, revendez

 


 La reboucle : Achetez, vivez, revendez

 La Reboucle, c’est le site de revente entre particuliers créé par La Redoute ! Vêtements, déco, meubles : vos affaires méritent une seconde vie.

Revendez-les facilement et en toute sécurité. De quoi faire le bonheur des uns… et de la place chez vous.

1 Postez une annonce (c’est gratuit)
Postez des photos de votre article et décrivez-le : c’est gratuit ! S’il s’agit d’un produit La Redoute l’annonce est déjà pré-remplie grâce à votre historique d’achats. Aussi facile à dire qu’à faire.

2 Article vendu ? Emballez & envoyez
Bonne nouvelle : votre article est vendu ! Emballez, imprimez le bordereau, envoyez. Avec Cocolis, vous pouvez même faire livrer un canapé XXL partout en France. Pratique !

3 Banco ! L’argent est sur votre compte
Une fois le colis reçu et la vente validée, l’argent de vos ventes vous attend au chaud sur votre cagnotte cash ou e-carte cadeau selon votre choix.… et la boucle est bouclée !

VENDRE sur La Reboucle, Comment ça marche ?
https://youtu.be/gvCbnysgesI

VENDRE sur La Reboucle, Comment ça marche ? (Maison/Déco)
https://youtu.be/Lf4lGwzhDoo

https://lareboucle.fr/

 

 

Cocolis : Trouvez votre transporteur ou déménageur au meilleur prix

 


 Cocolis : Trouvez votre transporteur ou déménageur au meilleur prix

Envoyez vos colis, objets et meubles en toute sérénité et jusqu'à 80% moins cher, assurance incluse.

Cocolis est une plateforme qui met en relation les particuliers souhaitant expédier des objets, même lourds ou encombrants, avec des particuliers qui ont un trajet prévu et de la place disponible dans leur coffre ou dans leur valise.

En contrepartie du service rendu, les porteurs perçoivent une participation financière qui leur permet de rembourser une partie du coût du trajet, qu’il s’agisse de l’essence, du péage ou d’un billet de train. Le modèle collaboratif parfois appelé ubérisation a fait ses preuves. Nous l’appliquons de façon vertueuse à la livraison de colis entre particuliers.

Cocolis : livraison de colis pas cher entre particuliers par covoiturage :
https://youtu.be/fhpgMXSng10

👇 (accéder au site)
https://www.cocolis.fr/

© Cocolis

 

 

jeudi 18 février 2021

Découvrez le monde de l’auto-réparation d'appareils électroménagers avec SOS Accessoire

 


 Découvrez le monde de l’auto-réparation d'appareils électroménagers avec SOS Accessoire !

SOS Accessoire, c'est le site internet qu'il vous faut si vous avez une âme de bricoleur. Vous avez l'intention de prolonger la vie de vos appareils plutôt que d'en acheter d'autres suite à une panne.

Un de vos appareils tombe en panne alors que vous l'aimiez bien. Rien de plus simple avec SOS Accessoire, vous allez sur le site si vous avez une petite idée de la panne, vous renseignez marque, catégorie, modèle, une liste des pièces disponibles est proposée. Plus qu'à acheter la pièce dont vous avez besoin pour pratiquer une réparation après livraison.

Si besoin, vous avez même la possibilité d'avoir l'aide d'un technicien pour quelques € supplémentaires afin de réaliser la réparation avec assistance.

SOS Accessoire ouvre la porte d'une seconde vie à vos appareils défectueux. Société 100% fiable, pièces vendues à l'identique de celles d'origine, colis préparé avec soin, rapidité d'expédition. Que demander de plus ? Rien, juste se mettre au boulot pour réparer un appareil !!!

Des tutoriels en vidéos sur : www.youtube.com/c/SOSAccessoireVideo

👇 (accéder au site pour commander)
https://www.sos-accessoire.com/

© SOS Accessoire

 

 

La main se hume à la manière d'un chien distant....

 


 La main se hume à la manière d'un chien distant de moins d'un mètre. A moins que l'humain soit un chien sans niche, ni maître.....

Sans laisse, ni muselière, l'un ou l'autre retrouve ce côté animal. A moins que s'anime le mal hors de ces limites de la constriction d'un lierre qui emprisonne jusqu'à en perdre la raison de s'être enchevêtré en ses illusions...

Perte de la faculté de cette liberté d'autrui en la contrainte d'une étreinte à la dépendance de la soumission des autres de par sa volonté propre. A moins qu'il s'agisse d'une mission qui consiste à soumettre l'autre en le privant de son indépendance en un culte de l'assouvissement édulcoré.

Perfide être portant le masque d'un jour, jouant tantôt une scène face à la foule, faisant représentation toute autre en un tête à tête ou les miaulements se transforment en aboiements.

Identité perdue sans être dû au père, mais à ce choix d'être celui que l'on veut être avant même de penser au doit être. Conscience égarée en des turpitudes qui assène des coups par les mots, frappant le mental en le fragilisant, tout autant que de cogner le corps allant plonger dans la douleur.

Diversité d'un monde où les identités ne sont pas les corps ou les formes, mais la mentalité de chacun en la profondeur où le concept de noir et de blanc prend tout son sens. Indéfinissable état de ce qui n'est pas, mais qui prend ce sens de l'outrance à un instant dont on ne sait quoi, ni pourquoi.

C'est bien là que tout se déroule sans tapis rouge... Juste dans les coulisses où dans les loges le maquillage est de mise pour jouer ce personnage aux multiples visages allant évoluer sans réelle manière, bonne ou mauvaise. Passant de la bonté à la méchanceté au gré du déroulement d'un spectacle où le tacle se pratique sans tact.....

Il faut bien souvent se méfier de ce qui paraît, car il n'est pas facile de parer la chute du parapet de par un présage. Poussé par les mains de cet humain qui sait être l'acteur aux deux visages est un rebondissement qui n'amortira pas la chute finale....

© S.T.